VOUS ACCOMPAGNER SUR LA FACON DE FINANCER VOS TRAVAUX

Quelle option choisir?

Le logement de vos rêves est entre vos mains mais nécessite des travaux.

Comment financer ses travaux ? Se poser les bonnes questions et choisir la meilleur formule.

Quand l’épargne le permet c’est la solution la plus simple ; il n’y a pas à supporter les frais de garantie, d’assurance et d’intérêts.

Cependant, les taux sont historiquement faibles. Ainsi, il est très avantageux de conserver votre épargne, de l’investir pour le rentabiliser et de prendre un crédit pour financer votre logement ainsi que vos travaux.

Cela vous permet d’empocher la différence entre le taux de rendement de votre épargne et le taux d’intérêt du prêt. Un calcul gagnant !

Avantages :

Le prêt consommation n’est plus limité à 75 000 € depuis 2016.

Il ne requiert ni garantie hypothécaire ni caution contrairement au prêt immobilier. Il n’est même pas obligatoire de l’assurer.

Contraintes :

La durée de remboursement est de 7 ans maximum !

Le taux reste plus élevé que pour un crédit immobilier et il est difficile de lisser le prêt à la consommation au prêt immobilier. Cela veut dire que vous aurez du mal à contracter des prêts supplémentaires pendant la période où vous remboursez le prêt consommation.

Par conséquent, si vous souhaitez garder une capacité d’endettement parce que vous prévoyez de prendre d’autres prêt à court-moyen terme, il est risqué de prendre un prêt consommation.

Ainsi, il peut être judicieux de vous tourner vers d’autres types de prêts, comme l’éco-PTZ ou le prêt accession sociale.

Vous ne gérez pas l’argent

Au-delà de 15 000 €, le prêt consommation ne vous permet jamais d’obtenir l’argent vous-même. C’est la banque qui transfère directement les paiements à l’entreprise chargée des travaux.

Elle s’appuie sur les factures émises par l’artisan, et débloque les fonds au fur et à mesure que les travaux avancent. Ainsi, il est important de s’assurer que les factures soient envoyées à temps par le constructeur, afin que les fonds puissent être débloqués. Sinon, les travaux seront ralentis !

 

Le prêt immobilier est un moyen courant de financer les travaux.

Le prix des travaux est intégré à la somme que vous empruntez à la banque pour acheter le bien immobilier. Les taux actuels sont très attractifs !

Procédure

Il est important de vous renseigner à l’avance sur le montant prévisionnel des travaux.

Je vous propose des devis précis, réalisés par des artisans partenaires, pour vous aider dans cette démarche.

Il est même possible de changer de prestataire par la suite, tant que le montant des travaux n’excède pas le montant initialement prévu par la banque. Si le montant est inférieur à la somme prévue, c’est encore mieux ! La banque débloque une somme inférieure, et le prêt sera ajusté en conséquence.

Il est toutefois important de vous renseigner auprès de la banque pour connaître la catégorie de travaux couverts par le prêt.

Contraintes

Les travaux doivent faire partie intégrante de votre projet,

Vous ne pouvez pas financer n’importe quel type de travaux avec un prêt immobilier. Notamment :

  • Vous ne pouvez pas acheter des meubles pour aménager vos pièces avec un prêt immobilier
  • Vous devez faire appel à un professionnel capable d’émettre des factures. Ainsi, vous ne pouvez pas réaliser les travaux vous-même sauf si vous êtes un artisan travaillant à son propre compte ou pour une entreprise de construction.

Avantages

Vous pourrez tirer de nombreux bénéfices en intégrant vos travaux dans votre prêt immobilier :

  • Alors que vous ne pouvez pas lisser un prêt consommation et un prêt immobilier, intégrer les travaux au crédit immobilier permet de fusionner les mensualités, ce qui est moins lourd financièrement
  • Les taux d’intérêt sont plus bas que pour le crédit consommation
  • La maturité du prêt immobilier est plus haute que celle du prêt consommation : vous pouvez rembourser des mensualités moins importantes sur plus de temps
  • Vous n’avez pas à gérer les fonds des travaux ; la banque s’occupe de payer l’artisan
  • Vous pouvez repousser le payement des mensualités au moment où vous emménagez dans votre nouveau logement. Ainsi, vous évitez de cumuler payement du loyer et des mensualités du prêt ! Cela déclenche par contre le paiement d’intérêts intercalaires.

Certains types de prêts permettent de réaliser soi-même les travaux.

Le prêt affecté, permet à l’emprunteur d’acheter du matériel afin de mener à bien des travaux. Dans ce cas, il est tout à fait possible de les faire soi-même. Il faudra néanmoins transmettre à la banque les documents qui prouvent que l’argent dépensé est bien lié aux travaux. Petit hic : le taux d’intérêt est relativement haut.

Le prêt à taux Zéro est un dispositif d’aide à l’accession à la propriété qui permet aux primo-accédants de bénéficier d’un prêt sans intérêts d’emprunt et sans frais de dossier.


Le prêt à taux zéro est attribué pour une durée de 20, 22 ou 25 ans et son remboursement peut être différé de 5, 10 ou 15 ans selon votre situation financière.


Depuis sa création, le prêt à taux zéro a été simplifié et élargi. Les plafonds de revenus ont notamment été augmentés, permettant à un nombre plus élevé de ménages d’en bénéficier. Enfin, des aménagements ont été consentis pour permettre dans certains cas aux ménages de louer leur logement, sans attendre le remboursement intégral du prêt (sous conditions).

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10871